Démarche artistique

Mes sculptures, mises en scène comme des utopies, transforment les lieux où elles sont présentées en loupe pour observer notre monde. Sous la forme d’une recherche qu’on pourrait qualifier de phénoménologique, mes projets sont le résultat d’expériences de vie, mais aussi de recherches scientifiques, que je fixe ensuite dans le temps et dans l’espace, dans un matériel durable et une technique impliquant un long processus d’apprentissage, soit la taille directe sur bois et la peinture.

Mes sculptures, par leur trame narrative, portent un regard incisif sur l’extinction des espèces, la surconsommation et les changements climatiques, notamment. Les sculptures sont mises en scène avec des objets caractéristiques d’origine humaine; le tout comme une caricature de notre civilisation.

Dans mes installations, les animaux-personnages sont des archétypes civilisationnels et recourent à des artéfacts pour compenser la perte de leur environnement causée par l’activité industrielle. Ils cherchent peut-être aussi à créer une autre Histoire. Si on en fait une lecture critique et politique, mes sculptures sont des questions ouvertes au spectateur quant aux conséquences à court et à long terme de nos présents modes de vie. La représentation d’animaux hybridés rend mes propositions accessibles et permet ainsi d’initier une réflexion sur la politique et l’écologie auprès d’un public large. Je souhaite que mes sculptures, par leur aspect ludique et coloré, soient une ouverture à la discussion avec le spectateur, qu’il soit familier ou non avec le milieu des arts.