démarche artistique

Mes projets sont toujours fabriqués par des méthodes à la fois traditionnelles et expérimentales. Ils sont liés à une volonté de réappropriation des procédés de fabrication. L’aspect instinctif du patenteux et son savoir-faire autoproclamé sont un point de départ dans ma pratique. Mes sculptures sont faites à la main de A à Z. Elles

replacent le travail en atelier au centre du processus de création et renvoient à l’idée de créer une Œuvre à long terme. Chaque sculpture permet de développer des techniques qui permettent elles-mêmes d’élaborer de nouveaux projets. Créer des sculptures par taille directe en bois, au XXIe siècle, permet de créer un contraste avec notre époque, loin des technologies numériques telles que l’impression 3D. Mes œuvres s’inscrivent dans le processus d’une vie et l’évolution d’un savoir-faire à long terme.

Mes sculptures, par la trame narrative qu’elles proposent, parodient le réel. Les animaux et leurs accessoires humains proposent une caricature de notre civilisation et en dresse un bilan alarmiste. Dans mes dernières œuvres, mes animaux ont recours à des objets manufacturés pour compenser la perte de leur environnement causée par l’activité industrielle. Sur le ton de l’humour, mes sculptures sont des questions ouvertes au spectateur quant aux conséquences à long terme de nos présents modes de vie. La représentation d’animaux hybridés rend mes propositions plus accessibles et permet ainsi d’initier une réflexion plus large sur la politique ou l’écologie. Par la caricature, mes animaux et leurs accessoires créent une certaine forme de récit. Mon but à travers mes projets est de générer, par ces récits, une réflexion sur notre place dans le milieu naturel ou social. Je souhaite que mes sculptures, par leur aspect ludique et coloré, soient une ouverture à la discussion avec le spectateur, qu’il soit familier ou non avec le milieu des arts.