Appeler l’espoir un mirage à la fois

Projet de collaboration entre Ubus théâtre et le Théâtre Périscope présentée du 8 au 30 mars 2019

Appeler l’espoir un mirage à la fois est née d’une rencontre fortuite. Une amie m’a décrite il y a quelque temps les difficultés qu’elle a subi lors de sa séparation. J’ai alors pu comparer mes propres douleurs issues du même processus.

Le singe et son petit, muni d’un pistolet lanceur de fusée de détresse (les naufragés), est une sculpture réalisée à l’automne 2018. Elle est un autoportrait décrivant mon sentiment lors de ma lutte pour obtenir la garde de mon fils. La tour de télécommunications est un parallèle avec la pièce Maria et les vies rêvées où le sujet est de communiquer l’histoire de Maria.

Suite à une discussion avec mon amie, elle a accepté d’être modèle pour ce projet à l’hiver 2019. J’ai souhaité la représenter nue pour la libérer de ces blessures et de ces contraintes passées. Elle est placée sur un radeau de sauvetage car nous savons bien que malgré tous nos efforts pour nous libérer de notre passé, nos blessures parfois nous déséquilibrent dans notre présent.

Les mirages sont pour moi, ces instants, blessures ou obstacles, ternissant notre volonté d’aller vers l’avant. Ces mirages nous déséquilibrent, mais nous en apprennent sur nous, nous rendent plus fort. Mon amie a cette belle force et vous aussi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.